Fini de rire (2)

Publié le par La Griotte

D'ordinaire, je me tire du pétrin par le rire, l'humour.

Plus c'est noir, mieux c'est.

 

Voilà que depuis quelques semaines, j'ai perdu le goût de rire. Encore plus celui de parler.

Mais bon sang qu'est -ce qui te colle un bourdon pareil m'exclamais-je en moi même et en français car je suis monolingue et à voix très basse car je suis aphone ?

 

Ma claque de voir que personne n'est content, que tout le monde craint l'avenir comme s'il était déjà écrit.

 

Je parle bien entendu des élections présidentielles.

 

Pourtant, j'essaie d'éviter les têtes à claques qui empoisonnent nos ondes, nos informations (j'ai même viré facebook) et qui viennent mendier leurs petits strapontins au grand bal du pouvoir pour pouvoir continuer à se payer des suites au sofitel, des voyages en jet privé ou des places de suppléant sur les circonscriptions que le PS daignera laisser aux formations annexes qui auront montré leur allégeance en baissant leur froc assez bas pour qu'il ne puisse pas être remonté assez vite en cas de retournement de situation.

 

Je vous laisse le temps, c'est un gag visuel.

 

Et pendant que toutes ces fainiasses incapables de faire les courses tout seuls engraissent à force de coktails et de restos (On ne travaille bien qu'au resto en politique. L'assemblée, c'est pour dormir. Le Sénat pour mourir en bonne santé), on trime comme des cons en essayant encore et encore d'ête de bons citoyens qui trient leurs ordures, ferment les fenêtres en hiver parce qu'il fait froid dehors (des fois même il neige, comme certains s'en sont aperçu l'an passé !), donnent trois sous au mendiant (pas SDF : mendiant, clochard !), participent à des réunions, des associations, des téléthons et commencent à préparer Noël parce que quand même, faudrait pas rater ça !

 

On regarde sans moufter la finance faire pression sur le gouvernement grec pour qu'il ne propose pas un référendum à son peuple (oui, depuis qu'on s'est rendu compte que le peuple dit des fois "non", on hésite avec le référendum).

 

On reste les bras tombants face à 3000 flics pour surveiller 3000 manisfestants au G20.

 

On encaisse l'idée d'une deuxième journée de solidarité pour sortir les banques de l'embarras.

 

On signe des pétitions par Internet contre ci ou ça : chaque fois, c'est contre des travaux pharaoniques visant à détruire paysages et écosystèmes, en france ou ailleurs. Quand je dit on, c'est aussi moi, c'est là le pire !

 


Exemples : forages pour gaz et huiles de schistes partout sur le territoire, forage pour enfouissement des déchets nucléaires non loin de Domrémy, LGV dans le Var (pour gagner 20 minutes sur Paris Toulon)... Heureusement, je balance beaucoup avant de lire.

 

A chaque fois, beaucoup de pognon à gagner pour la satisfaction des besoins d'une poignée de nantis au mépris de l'écologie. Car faire beaucoup de fric, c'est toujours au mépris de l'écologie, du respect de l'environnement et de l'humain, qui est une composante de l'environnement.

Sinon, on appelle ça développement durable et on continue de se faire du pognon avec un label vert et la bonne conscience par dessus le marché juteux du développement durable et des normes écologiques.

Les abords des centrales et des usines qui fabriquent les produits labellisés, c'est pour les pauvres, comme toujours.

 

Deux accidents nucleaires majeurs en 30 ans de vie, c'est trop.

 

Alors c'est décidé : pas de vote utile en 2012

Je vote avec mes tripes.

Mes tripes sont écolos depuis toujours.

On ne me refera pas le coup de l'épouventail du FN.

 

Et comme j'en ai marre de ne pas entendre parler d'EELV autrement que comme d'un parti immature incapable de faire front avec et pour le candidat désigné démocratiquement aux primaires, je me concentre sur Eva Joly qui aura besoin de tous ceux qui sentent leur milieu et leur avenir menacé.

 

Ce ne sera pas une panacée, ni un messie ni rien de tout cela. Mais voter pour elle montrera que nous sommes devenus capables de voter pour des convictions et non contre un nain de jardin ou par peur du lendemain.

 

La pire manipulation mentale de ces derniers temps ?

 

"Oh, les EELV ne décolle pas dans les sondages !" Faudra pas voter pour eux, ça sert à rien. Faudra voter pour quelqu'un qui peut contrer Sarkosy !"

 

Ben je regrette, pour le moment, ce quelqu'un, il a contré Martine Aubry. Ce qui n'est pas étonnant vu le machisme ambiant dans ce parti !

Et puis s'il faut attendre les sondages pour se faire une opinions, pas étonnant qu'on se fasse "BIP" aussi souvent.

 

Et pour ceux qui la trouvent fatiguée, trop nouvelle en politique et patati et patata, un peu de lecture qui nous changera des éléphants qui baisent et enfantent dans les couloirs des partis conventionnels.

 

 

Son éditeur : Laurent Beccaria

 

"C'est l'une des rencontres qui ont influencé mon destin", souligne Eva Joly. Lorsque Laurent Beccaria fonde sa propre maison d'édition, les Arènes, il veut convaincre la femme la plus médiatique de France de publier chez lui. Il lui offre... son éternelle reconnaissance, quand Lattès vient de lui proposer 1 million de francs pour revenir sur l'affaire Elf! "Il a su trouver les mots, s'amuse-t-elle aujourd'hui. J'ai dit oui." Il est persuadé que les honneurs ne l'intéressent pas, ni l'argent: "Elle a refusé des postes très très bien payés. Ce qu'elle aime, c'est l'exercice du pouvoir et les moyens qu'il donne, pas ses attributs." Et il la voit très bien mener une campagne présidentielle: "Pour avoir dîné avec certains ministres, je peux vous dire qu'ils sont bien petits, à côté de cette femme qui rayonne comme un soleil. Quand j'entends qu'on s'interroge sur sa résistance à la pression, je ris : aucun politique n'a enduré ce qu'elle a enduré pendant l'affaire Elf, menaces de mort comprises. Elle est blindée." 

 

 

 

(http://www.lexpress.fr/actualite/politique/eva-joly-et-les-hommes-de-sa-vie_913385.html)

 

 

 

 

 

A lire aussi :

 

Liberation en 2000 : http://www.liberation.fr/portrait/0101336322-eva-joly-nee-gro-farseth-56-ans-juge-d-instruction-regne-sur-la-section-financiere-publie-un-livre-et-fait-trembler-les-puissants-la-j-de-la-republique

 

Sinon, je viens de lire :  " La force qui nous manque"

http://www.dailymotion.com/video/xk3uqj_la-force-qui-nous-manque-d-eva-joly_news


Et King Kong théorie, de Virginie Despentes : http://cybersolidaires.typepad.com/ameriques/2007/03/virginie_despen.html

 

Je trouve que ça va bien ensemble !

Publié dans Femme

Commenter cet article

âne debout 18/12/2011 11:27


Bravo ma Griotte. J'aime tes emportements.


Comme toi j'admire l'intégrité de cette femme. Malheureusement, je crois que ce n'est pas l'intégrité qui fait gagner en politique.

La Griotte 18/12/2011 16:41



Je pense que quand on navigue dans un gros tas de m... depuis trop longtemps et que tout à coup surgit une personne qui nettoie, n'éclabousse pas tout le monde, veille à assainir et à proposer
des solutions utiles à tous, on finit par reconnaître l'intégrité... J'admire ceux et celles qui contre vents et marées restent intègres. Et nous avons tous besoin d'un peu d'air pur, de virer
tous les pachydermes usés et usant !