La dernière feuille

Publié le par La Griotte

La dernière feuille de l'abricotier est tombée dans la nuit

 

 

Je m'y attendais et me demandais jusqu'à quand ce frêle fruitier repiqué l'automne dernier à l'abri d'unCITROU mur résiterait au vent qui l'a déshabillé sans la moindre délicatesse...

 

Le pommier sauvé cet été de l'asphixie me remercie chaque jour en affichant une insolente verdeur, les graines de persil et cerfeuil ont donné de jeunes pousses automnales, la Bourrache se moque de l'automne finissant, la Rue résiste...

 

Bref, tout va bien au "Garden Rock".

 

Je m'étais pourtant levée tôt, impatiente de consacrer ma chronique à Dieu, puisque c'est dimanche et voilà que la Nature me rappelle à l'ordre : "Tu ne vas tout de même pas t'occuper d'un type dont tu ne connais rien alors que le jardin s'endort sous la bourrasque et ton indifférence de bloggeuse compulsive ?"

 

Je ne discute pas avec la Nature : elle a toujours raison et ça m'énerve de ne pas avoir le dernier mot.

 

J'ai donc laissé Dieu aux émules du pape en rigolant sous cape...

Du pape ou d'autres d'ailleurs, car Dieu est un type très demandé.

Je me suis laissée dire qu'il ne fait pas l'unanimité mais je suis nulle en catéchismes de tous poils et ça ne date pas d'hier.

 

Enfant, alors que Sylvie et moi devisions du haut de nos 4 ou 5 ans pour savoir qui du vieillard ou duDSC 0880 nourrisson descendait dans la cheminée, malgré les risques pour le squelette et la moquette orange, les autorités habilitées à inculquer quelques rudiments d'instruction catholique de pointe (Au secours, papa Freud et tonton Lacan : chaque fois que le mot religion et ses avatars me vient à l'esprit, un inconscient taquin convie aussitôt "pointe", "pointu" "pique" "piquant" ! Trop d'années passées sous les crucifix du Haut Doubs, charmante contrée cultivant les fromages et la religion catholique comme personne ?) m'avaient décrétée inapte à la religion, incapable de croire, toujours en train de poser des questions idiotes du style :

 

 "Mais comment il fait pour pas tomber de son nuage, Dieu ?".

 

 

J'étais très malheureuse de ne pouvoir dessiner des hippies à cheveux longs et robes de toutes les couleurs avec des auréoles en or massif sur la tête avec mes copines. On les appelait des saints jeDSC00846 croix (euh ! je crois !). Je me consolais en observant le bal des insectes, la dure vie des fourmis rouges, l'éclosion d'un bouton d'Épine noire ou en lisant des histoires de pirates tandis que mes camarades de classe ingurgitaient des prières, et leçons de vie discutables, mais c'est précisément ce qui me valut, vers 6 ans, l'exclusion du catéchisme :

 

 

"Pourquoi il faut tendre la joue gauche quand tu as pris une baffe à droite ?"

 

 

Le seul que ça faisait marrer, c'était le curé du village, dont je vous livre un portrait dans mon ouvrage à paraître, mais patientez un peu, je peaufine l'objet !

 

 

J'en ai déduit que la religion n'aime pas les filles ce qui n'a pas encore été démenti.

 

J'ai ajouté à mes lectures les histoires de sorcières, des essais, des nouvelles, des biographies, des poèmes, des chansons à texte, des contes, des romans, des flores, des clés de détermination de fleurs, champignons, oiseaux, arbres et autres créations de la Nature, qui se débrouille très bien sans Dieu et supporte un petit coup de binette ou bêche de temps à autre.

 

Demain, de nouveaux rosiers choisis pour habiller les murs, résister au froid et enchanter mon odorat arrivent racines nues par la poste...

 

Puis je rangerai mes outils jusqu'au printemps, ne me rendant au jardin que pour y prélever la Sauge dont on disait : "Pourquoi meurt-il, l'homme dont la Sauge pousse au jardin ?" La Griotte©

 

 mobile2

 

En attendant, je dédie ces quelques lignes à Laurence (auteur de la citrouille reproduite en haut de page) et dont c'est l'anniversaire aujourd'hui... et à mon frère, le sculpteur Elbé.

 

 

Publié dans Culture

Commenter cet article

Printemps Douce Saison 08/02/2011 19:21



Je suis allée au catéchisme et un jour,( c'est une anecdote que je raconte depuis des années) une fille de ma classe, j'étais en cinquième ou sixième je ne sais plus, m'a mis une gifle. Eh bien
je l'ai fait, oui je l'ai fait, j'ai tendu l'autre joue !!!! Eh bien il ne faut pas écouter ce qu'on nous dit au catéchisme car tendre la joue m'a permis d'en avoir une dizaine de plus !!!!!



La Griotte 08/02/2011 21:08



Alors ça, chapeau ! c'est déjà difficile de ne pas rendre coup pour coup !


Ceci dit, à part ses sensations, il ne faut rien croire du tout !


Merci de votre passage.



Alex(andr@) 14/11/2010 21:56



Joli blog. Agréable, la musique qui se lance quand on arrive ! J'aime bcp certains passages des articles, comme celui-ci (qui n'est qu'un exemple parmi d'autres !) "Dindes, oies et autres
volatiles, planquez-vous, même si vous êtes engraissées en plein air et au grand bio : à moins que la main qui vous nourrisse ne soit végétarienne, un seul salut, la fuite ! L'Homme, qui évolue
depuis très très longtemps mais ça ne se voit pas[...]". Désopilant. Mes compliments au chef, donc ;) Et mes encouragements à poursuivre le blog, sans trop abandonner le jardin malgré
l'hiver ! Merci pour le mail. A bientôt j'espère.