Saint Nicolas

Publié le par La Griotte

DSC 0042Que tous ceux qui comme votre chroniqueuse préférée aiment les contes et légendes se joignent à moi pour fêter la Saint Nicolas !

 

Inutile de lire la presse aujourd'hui, il n'y a rien dans les journaux  à part un peu de viande fraîche légèrement vêtue plaisamment décorée de diadèmes. Cette année, il y en a deux : c'est de la gourmandise !

  

Pour les distraits qui regardent trop le défilé des Miss en costume de bains, je signale que nous sommes en hiver et que, sous nos latitudes, il fait froid en hiver. D'ailleurs la presse nous rappelle (ce n'est pas une blague) comment lutter contre le froid.

Je résume : bien s'alimenter, bien boire, bien se couvrir, bien s'informer, ne pas coucher dehors... et acheter tous les gadjets très tendance pour rester désirable même quand la température chute en dessous de zéro. Je suggère une solution radicale : rester sous la couette en attendant le dégel au lieu de participer à la " course pour les courses " !

 

DSC 0045Pour les retraités encore valides qui prévoyaient des vacances au soleil,  trois bonnes nouvelles :

- les billets de train vont augmenter, vous ne serez plus dérangés par les pauvres ;

- les responsables du crash du concorde ont été identifiés vous pourrez désormais prendre l'avion pour les îles en toute quiétude ; 

- en mer rouge les requins vivent dans l'eau et mangent de temps en temps un touriste. Allez plutôt en Inde visiter le Taj Mahal, les requins sont végétariens, on peut se faire photographier à l'abri des regards indiscrets et faire des voeux comme dans les contes de fées : "Il était une fois un petit roi et une grande reine qui n'avaient pas d'enfant. Ils rêvaient d'avoir un fils pour assurer la succession du petit roi qui des fois s'énervait tellement à cause du prix des talonnettes que ses sujets riaient sous cape. La reine était tellemnt jolie que le petit roi la promenait partout avec lui, afin que ses sujets oubliassent combien il était petit et nerveux et colérique et mauvais pour la santé du royaume..."

  

Pour les frileux que l'aventure du grand froid ou du grand bain ne tente pas, vous pouvez ramper jusqu'à l'ordinateur et frapper une lettre à Nicolas pour lui souhaiter sa fête et lui rappeler qui était ce personnage :

 

" De son vivant, Nicolas de Myre  fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux."

  

Tout le portrait de Nic : protecteur des enfants de riches auxquels il trouve plein de sinécures, des veuves de riches fabricants de shampoings et des faibles mannequins à la retraite, chanteurs sur le retour, il est bienveillant et généreux avec tous les persécutés contraints de s'exiler fiscalement.

 

epices.jpgEn Franche Comté, on aime beaucoup les Saint Nicolas. Ce sont des pains d'épices un peu plats, pas très levés, en forme de petit bonhomme qu'on croque à pleines dents car nous savons que lorsqu'il fait froid dehors, il faut bien se nourrir et bien se chauffer. Bonne fête Nic !

 

Bon, salut ! J'ai une douche à prendre, un billet de train à réserver et un livre à terminer.

 

Un petit Pierre Dac pour supporter le froid :

 

Ce n'est pas parce qu'en hiver on dit " Fermez la porte il fait froid dehors qu'il fait moins froid dehors quand la porte est fermée ".

 

 

Publié dans Recettes

Commenter cet article

Alex 06/12/2010 21:13



J'aime cette chronique !! Elle reflète (trop, hélas) de vérités ! Bonne semaine ;) Bises



La Griotte 07/12/2010 08:57



Oui ! Rions un peu en attendant la suite !