Si ça se trouve !

Publié le par La Griotte

Deux chocolats aujourd'hui

 

bouilloires.jpgHier, je n'avais pas le cœur à chercher ces petites douceurs qui entament la journée d'un pas léger et guilleret, insouciant, nez au vent...

 

Le premier, s'il vous a échappé, c'est le lien sur la chronique de Didier Porte au sujet de Hortefeux. Il m'agace Didier Porte : il dit tout ce que je pense mais beaucoup mieux. En tout cas, je suis pliée de rire chaque fois que je l'écoute. Même si à la base c'est tragique.

 

Le second, c'est une bonne nouvelle. Enfin deux bonnes nouvelles.

 

D'abord, les policiers qui avaient menti pour justifier une course poursuite au cours de laquelle l'un d'eux avait été blessé ont été punis. D'après ce que j'ai compris, ils se sont mis à plusieurs pour trafiquer le procès verbal. Je ne sais pas comment on appelle ça. Moi, je suis ravie quand les gros mensonges sont punis comme il se doit. On m'a toujours appris que c'était un vilain défaut, mentir. Surtout quand on a le pouvoir et le devoir d'exemplarité.  Les autres policiers  n'étaient pas contents, ils sont venus manif... Euh ! non ! On ne dit pas ce mot horrible pour un policier. Je recommence : ils se sont rassemblés pour exprimer leurs sentiments à l'égard de cette sévère condamnation.

 

 

J'aimerais que quelqu'un m'explique : un policier, c'est bien un type assermenté qui, s'il dit que vous l'avez regardé avec un air un peu moqueur en cherchant vos papiers dans la boîte à gants peut vous coller unelink amende pour outrage ? Et vous et bien pas de bol, vous ne pouvez pas savoir quel air vous avez puisque vous ne vous regardez pas dans le rétroviseur. Si en plus vous traînez une réputation de sale caractère toujours en train de chercher la petite bête... vous êtes cuit ! C'est pour ça qu'avec les policiers, je prends toujours l'air le plus stupide possible.

 

biberonLa quiche absolue. J'évite les mots difficiles, les phrases complexes, les digressions. "Vos papiers s'il vous plaît ?" "Oui Monsieur" et je prie intérieurement pour me souvenir où j'ai pu ranger cette P.... de carte grise ! Heureusement que je n'ai pas une tête de terroriste (pour une fois que je suis contente de mes cheveux fins et raides et de mon teint laiteux... Oui, laiteux c'est plus smart que "blafard" ou "pâlot") ni d'alcoolique, malgré un nez toujours rouge, mais c'est à cause du froid.

 

Je suis rassurée : depuis que je sais qu'en hiver il fait froid, je suis plus sereine quant à mon nez rouge ! Si ça se trouve, avec toutes ces bonnes nouvelles qui tombent comme les flocons un 8 décembre 2010, je vais trouver un médicament pour mon nez rouge. Ils sont forts les vendeurs de médicaments. Ils en trouvent pour toutes les maladies, même celles qui n'existent pas encore.

 

Exemple : nez rouge, ça ne sonne pas maladie. À la rigueur lendemain de fête ou ménagère de plus de 50 ans qui noie sa solitude.  Mais, quand on explique que c'est une altération très rare du système vasculaire, orpheline et héréditaire avec un nom que j'ai déjà oublié, ça change la relation commerciale.

 

cancreC'est typiquement le genre de langage qu'il faut éviter avec un policier, sinon il croit que tu te fous de sa gueule, que c'est une diversion et que tu vas t'enfuir là tout de suite maintenant. Alors préventivement, il te poursuit... S'il ne sait pas pourquoi, toi si ! Au pire, ça décrasse les bougies... En écrivant, je me rends compte que c'est Monsieur Hortefeux qui a raison : elle est trop sévère cette condamnation. Si on commence à enfermer un policier parce qu'il a un tout petit peu arrangé la réalité, je connais deux trois adeptes du syndrome de Pinocchio qui ont du souci à se faire pour les trente prochaines ! À moins que les copains à l'ex ministre de la santé trouvent un médicament !

Enfin, ce n'est pas urgent : il semble que les effets nocifs du syndrome de Pinocchio n'affectent pas le malade immédiatement pour la simple raison que ce syndrome n'a pas été répertorié par la faculté de médecine. dans certains milieux ou écoles qui produisent les hommes politiques, c'est une qualité très appréciée : pouvoir comme ça, sans rigoler, balancer des mensonges bien gros que même une huître, si elle pouvait gueuler quand on lui balance le citron avant de la gober, dirait " stop, ne méprise pas ainsi mon intelligence, Brice !"

 

Laissons ces pauvres pharmaciens en paix ! Ils on bien du souci avec quelques brebis galeuses qui auraient fraudé le fisc grâce à un logiciel.

 

Qui dira assez les ravages de l'informatique dans toutes les mains !

 

ecransbleusVous laissez un informaticien libre (y'en a !) un peu suspicieux sur le syndrome de Pinocchio avec Internet ? Il monte Wikileaks ! Après, il faut lui trouver des histoires de fesses pour le choper !

Un pharmacien avec un logiciel ? Il fraude le fisc. Après, il faut trouver le coupable : l'ordinateur !

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand rien ne va plus, c'est la faute au nouveau logiciel qu'on sait pas encore utiliser, au vieux logiciel qui ne fonctionne plus, à l'ordinateur qui est en panne, à la panne générale d’électricité et, le must, aux vilains virus ! En hiver c'est la neige. le reste du temps c'est l'informatique.

 

Avec tout ça, j'allais oublier la deuxième bonne nouvelle Jim Morrisson a été gracié. J'irai lui dire la prochaine fois que je vais me promener entre les tombes du père Lachaise ! Nul doute qu'il va exulter !

 

Le pire, ce sont les raisons de cette grâce, que je vous laisse découvrir en activant le lien. (Les mots en bleu foncé activent des liens). Finalement, je ne sais pas si c'est une bonne nouvelle pour la musique des Doors que le jugement final soit remis entre les mains de Dieu !

 

Commenter cet article