Pic de pollution

Publié le par La Griotte

BOUCHEHier, un ami m'appelait de Paris où, en dépit d'un temps estival, il combattait difficilement une méchante grippe aggravée de symptômes crachotants. Il avait deux nouvelles à m'annoncer, une bonne et une mauvaise.

Je commence par la bonne, la mauvaise sera plus facile à avaler.

 

La bonne nouvelle est qu'il a renoncé, après son passage à la Bastille, à voter utile selon les saintes écritures du candidat auto proclamé champion du barrage à la droite et l'extrème droite avec des morceaux de cartons piqués aux sans papiers et des ficelles usées jusqu'à la corde.

 

Personnellement, je fais plus confiance à un type qui parle d'infâme vague brune pour endiguer la dédiabolisation de Marine, dont le naturel revient vite au galop.

 

La mauvaise c'est le pic de pollution à Paris, dont seuls quelques verts semblaient se soucier.

 

Du coup, et comme j'ai beaucoup de travail aujourd'hui, je suis allée rechercher un texte que j'avais envoyé mi octobre à quelques amis qui, ayant découvert l'écologie récemment, ne connaissent pas forcément l'homme qui le premier se présenta me semble-t-il) aux élections présidentielles.

C'était un penseur, un érudit. Un pédagogue aussi.

 

BOUCLELe texte provient de Techniques douces, habitat et société, (cahiers de l'écologie, édition de l'entente) que j'avais trouvé alors que j'étais encore au lycée... Il a été écrit en 1977 et comme vous ne le trouverez pas, je recopie le début de la préface, de René Dumont, dont il est magnifiquement parlé ici :

http://www.humains-associes.org/No8/HA.No8.Lipietz.html

 

Déjà 35 ans et l'impression que peu de choses ont changé. Ou alors au rythme des gastéropodes !


"La recherche d'une nouvelle civilisation"

Cette recherche s'impose à nous d'une façon impérieuse, absolument urgente. Car le civilisation actuelle nous mènerait tous à une mort prochaine. Soit par holocauste atomique, dont le risque s'accroît avec la multiplication de ces armes terrifiantes ; soit par des révoltes du tiers monde, qui est de plus en plus nombreux et de plus en plus affamé, et qui n'acceptera pas toujours une misère croissante, surtout en voyant que les riches ne cessent d'accentuer leurs gaspillages. Soit par épuisement des ressources naturelles non renouvelables, la disette d'énergie étant la plus menaçante, car la généralisation de l'énergie solaire prendra du temps. C'est pourquoi il faut s'y atteler vite. En attendant, l'énergie nucléaire présente des dangers, bien mal connus, donc redoutables, que nos responsables s'ingénient à nous cacher. Ce qui ne les diminue pas..."

René Dumont propose :

..." Il nous faut donc rechercher autre chose, une société plus vivable.
Les buts essentiels de la civilisation que nous allons chercher à construire me paraissent être :

- la réduction des inégalités, tant entre les nations qu'entre les individus d'une même nation : or, celles-ci ne cessent de s'accroître, c'est là que la "croissance" est la plus marquée;
- la recherche de la paix, par le désarmement général, en acceptant pour débuter un désarmement unilatéral, finalement moins dangereux que l'accumulation universelle d'armes atomiques ;
- la construction d'une société favorisant la convivialité, permettant l'épanouissement de tous, y compris les plus démunis ;
- un développement économique et social capable de couvrir les besoins minima de tous, aux dépens des consommations de luxe des privilégiés, qu'il va bien falloir chercher à interdire ;
- développement qui ménagerait la nature et ses ressources, et ne cesserait de penser aux générations futures, aux non nés, à qui nous devons laisser un monde vivable..."


Sinon, tout va bien : le PS a enfin son candidat et surtout, il s'est vendu 4 millions de ces nouveaux téléphones indispensables en un week end.

cacadou 016Elle est pas belle la vie ??? Heureusement qu'il y a Eva pour donner envie d'aller voter ! Au moins, on aura essayé de proposer autre chose que des plats de nouilles maintes fois réchauffés. Eva présidente ? Ben oui c'est possible ! Il suffit de voter avec ses tripes, comme on va à la bataille, pour gagner ! Il suffit d'y croire, de ne pas écouter ceux qui ont si peur d'un second tour sans nos sempiternelles badernes qui s'accrochent à leur privilèges de politiciens professionnels trop bien nourris.

Les points commun entre René Dumont et Eva Joly ? La terre !!! Ils ont aussi travaillé la terre.

 

Et surtout, ni l'un ni l'autre n'ont jamais pris les électeurs pour des enfants ou des imbéciles ou de grands malades auxquels il semble judicieux de cacher la vérité.

Pleins de bisous bio à tous et promis juré, si quelqu'un veut l'intégralité de ce texte, je le retape ! Mais ce serait tellement bien de le retrouver, d'en retrouver le chemin perdu depuis que nous confondons écologie et développement duable.

 

Un petit plus pour comprendre que l'écologie est aussi une formidable chance de créer de la richesse, des emplois et du bonheur : http://www.revuesilence.net/

 

Et surtout, courage EVA !

Publié dans Nourriture

Commenter cet article

Nounedeb 29/03/2012 17:30


Je suis en train de lire "le manifeste négawat", tu connais sans doute. Un peu austère, mais il fait le tour de la question. Et oui, le beau temps: anticyclone dit fortes pressions, les
particules restent plaquées au sol. Il fait bon être au bord de l'Atlantique!

La Griotte 29/03/2012 17:46



Non, je ne l'ai pas lu. Je suis plus intéressée par ce qui concerne l'agriculture, les plantes et n'ai malheureusement pas besoin d'analyser l'air pour connaître les périodes de pic : ma peau et
mes poumons réagissent vite !


Ce qui m'ennuie quand vient la pluie c'est que tout cela se retrouve dans la flotte...