En vrac...

Publié le par La Griotte

DSC00160Long voyage de retour en région Parisienne désormais mieux connue pour son climat taquin.
C'est bizarre, sur la carte, on ne se rend pas bien compte de ce que ça fait, 950 Km en voiture même bleue !
Surtout que cette fois, j'ai été obligée de partager la place du passager qui regarde le paysage en mangeant des bonbons tout seul et en écoutant vraiment les nouvelles.
 
J'ai perçu comme une lueur de reproche dans le regard de mes beaux parents, comme pour dire , " c'est pas parce que notre fiston conduit prudemment qu'il aime ça et qu'il n'a pas mal au dos !"
 
hiver 009J'ai bullé pendant la partie la plus intéressante du voyage et conduit pendant la pire : celle où il fait nuit avec plein de phares dans les yeux.
 
Rendus à la maison glaciale, les deux greffiers enfin doux et affectueux manifestent leur joie de retrouver une gamelle pleine à heures régulières et le canapé pour eux étant donné que je suis là, à taper une chronique juste parce que je me suis promis, comme ça, d'écrire tous les jours sur des évènements mineurs si possible. Je m'étais un peu laissée tenter au début par quelques Unes alléchantes mais je commence à trouver mon rythme.
 
Le petit truc qui n'intéresse personne me semble un concept porteur, mais je développerai quand les radiateurs (il y a quand même un chauffage central !) auront décidé de s'arrêter  !
 
bassine.jpgJe sais, il existe des chaudières qui font le feu toutes seules si tu leur demandes gentiment plusieurs jours à l'avance et que tu as la notice sous la main,  Bac +12 en électronique, un contrat d'assurance qui fonctionne uniquement si un professionnel a ramoné la cheminée avant la date de péremption que tu as dû ranger quelque part mais où et surtout, des piles pour le programmateur. Et je n'ai pas envie de mettre des piles dans le programmateur. À mon âge, il est essentiel de ne pas perdre la boule et c'est le genre d'instrument qui s'use quand on ne s'en sert pas.
 
J'aime me souvenir que l'hiver est la saison que mes engelures et mon nez rouge préfèrent, que le chauffage central au gaz de ville est un luxe que je dois à l'exploitation de mines exotiques, que mon confort a pesé dans quelques marées noires, qu'un arbre est autre chose qu'une énergie renouvelable et que parfois, la neige et le froid se pointent là où on ne les avait pas vu depuis longtemps !
bouilloires.jpgJe tape donc ces lignes avec des doigts insensibles et violacés, enveloppée dans un châle de grand-mère tricoté à la main par une amie par dessus un pull tricoté il y a 26 ans par dessus deux ou trois couches de vêtements. Il n'y a que l'essentiel qui dépasse, l'essentiel revêtant un caractère contextuel... Rien à voir avec celui qu'évoquait mère grand lorsqu'elle nous enseignait quelques rudiments d'hygiène corporelle dans le respect de la nature.
Drôle de bonne femme : minuscule, omniprésente, silencieuse, sarcastique, cruciverbiste, professorale, exaspérante et visionnaire. Elle détestait qu'on gaspillât l'eau et le temps qu'on devait passer à lui obéir avant de pouvoir vaquer. Le bain, hebdomadaire, était complété par la toilette quotidienne de l'essentiel, que d'aucun baptisent toilette de chat.
 
L'essentiel de ce soir est : le nez plus rouge que jamais et les doigts.
ecransbleusMais je ne suis pas certaine de tenir encore bien longtemps, malgré l'envie de vous conter mes grands mères (toujours vivantes bien que relativement inoffensives) et quelques petites choses que leur compagnie m'a apprises. Pourquoi on doit se laver l'essentiel, pourquoi l'essentiel ne se voit pas forcément, pourquoi il est essentiel de se laver les mains et les dents sans laisser couler l'eau à volonté. J'avais d'autant plus de mal à saisir pour l'eau que c'était l'eau de la montagne.  Sans doute mamie gardait-elle souvenir du temps où elle allait chercher l'eau à la fontaine ou celui, moins lointain, où elle vivait en Afrique, dont elle supportait difficilement le climat...
 
couchers soleil 054Depuis, l'Afrique m'attire, m'interpèle, m'intéresse.
J'ai appris aujourd'hui, grâce aux infos, que tout n'est pas rose en Côte d'Ivoire, mais que les quelques milliers de français qui y vivent n'ont rien à craindre. La France veille au grain et a conseillé, via notre Juppé national, plus rassurant que jamais à ses ressortissants qui le pouvaient, de regagner la métropole... 
 
Et là, je ne comprends plus rien mais c'est bien fait pour moi, j'aurais dû écouter mes leçons de géographie au lieu de faire l'intéressante avec des blagues à deux balles : c'est quoi la métropole de la Côte d'Ivoire ?
A moins que Juppé n'évoque un temps que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître ?
 
couchers soleil 117Du coup, j'ai oublié toutes les autres infos comme la fin de la prime à la casse, le scandale du Médiator, la petite fille de 8 ans morte dans l'incendie de SA maison. Encore un coup de la météo : il fait froid, le gaz augmente, on se chauffe avec un vieux four à pain et on oublie Gretel dans sa fuite !
 
C'est pas drôle hein  ? Je ferais mieux de rejoindre les chats sur MON canapé sous MON doudou tricoté main ! Avec le chauffage, il faut se méfier !
 
Promis, demain, je vous présente mes grands mères !

Publié dans Langage

Commenter cet article

Pangloss 28/12/2010 14:52



Et pourquoi mes jolis commentaires ne s'affichent-ils pas sur ce superbe blog que j'aime beaucoup?



La Griotte 28/12/2010 15:57



ben, à dire vrai, je n'ai pas résolu le problème ! Je crois qu'il faut dire "afficher les commentaires"



Anne Le Sonneur 28/12/2010 09:14


J'aime cette chronique et ces magnifiques photos. Je reviendrai marcher à votre rythme. Bonne journée. Anne


La Griotte 28/12/2010 11:22



Merci et touchée par ces quelques mots. Beau cadeau et belle rencontre.